Retrouver sa liberté…

P1190188

« Forêt profonde

Oiseau riant,
ruisseaux chantant
Joie de l’enfant »

Marcher, grimper, sentir, goûter, regarder, écouter, ramper, escalader, sauter, tremper, soulever, toucher.

Voilà des mots entrés très largement dans le langage courant, mais  O combien nous ne nous les approprions plus. O combien nous ne faisons plus ce que l’on dit.
Il est des gestes simples pour retrouver la joie de la nature, l’oeil pétillant de l’enfant. Nul besoin de techniques compliqués, ou de faire appel à je ne sais quel don particulier. Encore moins besoin de l’aval d’un quelconque maître ou gourou.
Il suffit d’aller parmi rochers, arbres et buissons. Marcher, sentir, respirer d’abord. Puis s’asseoir au pied d’un arbre ou sur un rocher respectueusement.
Il suffit de fermer les yeux, ouvrir les écoutilles, et se laisser bercer par ce qui est… là, juste à côté de nous, et en nous. Nul besoin d’aller loin. Le bonheur est à notre porte, mais encore s’agit il de le laisser entrer. De ne pas lui faire obstacle.

P1180839
« Pieds nus sur la terre,
senteur fraîche de la mousse.
Mots tendres des pins grinçants,
Gros rochers patients
Petit tour en forêt,
marcher en écoutant le vent
Petit tour en forêt,
courir en respirant le temps
Petit tour en forêt
à genoux, toucher les géants
Petit tour en forêt
assis, manger la terre ancienne
Petit tour en forêt
Debout, observer la nature en mouvement.
Pieds nus sur les rochers,
la joie de devenir un Homme.
Pieds nus sur la mousse,
joie et caresse de notre mère… La terre. »

P1180867
Redécouvrir la joie de marcher libéré de nos chaussures qui compriment, qui serrent et nous lient. Redécouvrir la joie de grimper aux arbres, sauter de rocher en rocher. Voilà par où nous devrions commencer. Plutôt que de disserter sur le développement personnel, l’élévation spirituelle, ou comment devenir des saints.
Peut-être pourrions-nous redémarrer aux fondamentaux. Peut-être pourrions-nous nous reconnecter avec ce que nous sommes. Tous les outils pour aller très loin dans notre quête sont déjà à notre disposition : Nos yeux, nos oreilles, ,notre nez, notre langue, nos doigts, nos pieds. Avec tout ceci, le chemin que nous pouvons parcourir est déjà extraordinaire. Il suffit de prendre un peu de temps.
 
P1180840
Petit exercice pratique
Allez dans la nature. Enlevez vos chaussures et marchez tranquillement. Chercher un lieu accueillant, et asseyez vous. Prenez deux cailloux près de vous. Observez les patiemment, tranquillement, regardez qui ils sont. Faites connaissance.
Tapez les l’un contre l’autre. ils ne souffriront pas de ce geste. Ecoutez leur chant. Ecoutez le son qui vient de leur coeur. Taper en les approchant de votre oreille.
Toucher les, palpez les. Sentez les reliefs, les bosses, les arrêtes de ceux-ci. Approchez les de votre nez, et respirez leur odeur. Odeur minérale de la terre vieille, ancienne.
Goûtez les, passez votre langue sur chacune des pierre. Découvrez leur goût, le goût de la terre minérale de votre pagus.
Gardez vos pierres en main, fermez les yeux. Restez là tranquillement, à écouter le vent, le chant des oiseaux. Soyez présent à ce qui est.
Ensuite, reprenez votre chemin… Avec un peu de chance, vous ne voudrez plus remettre vos chaussures 🙂
Si vous avez expérimentez ce genre de choses simples, mais porteur de la vraie magie, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous.
 Witto
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Accueil, Druidisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Retrouver sa liberté…

  1. greenyavanna dit :

    Cheminer spirituellement, c’est en effet avant tout cheminer… tout court ! Parmi les plus beaux moments de mon chemin se sont passés dans l’intimité des bois, sur les sentiers oubliés, dans les odeurs de mousses, ou encore face à l’Océan puissant, secouée par le vent, giflée d’embruns…
    « La nature est un temple où de vivants piliers… »
    Merci pour ces mots Witto, et au plaisir prochain de te faire découvrir le goût de mon pagus…

  2. Pti Calou dit :

    Bonjour,

    Pour ma part, j’ai simplement expérimenté une autre magie naturelle en m’asseyant au pied d’un bouleau, ce printemps. Moi qui ai toujours de la difficulté à tenir physiquement cette position, je me sentais tellement bien, calme, serein…. baigné par la lumière et par la magie de l’arbre. depuis, il m’est très difficile de ne pas me coller sur un bouleau lorsque j’en vois un

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *