Prière…

 Prière, appel, chant du coeur…

« Où il est question de magie »

Un appel

Dans la nuit, un son, un chant, une envie. Le coeur qui bat d’un désir ardent pour un ailleurs, un meilleur, une vie.

Qui suis-je moi, pour demander ? Qui suis-je moi, pour appeler ? Un feu ardent brûle ici bas. Un souffle divin me traverse… Et l’envie de hurler, de chanter à la lune et aux étoiles. Une nécessité vitale à communier avec l’au-delà, avec ce qui vit, là, avec moi… Si proche et si lointain. Un écho dans mon coeur et dans ma voix.

Un souffle qui résonne à chacun de mes pas…

D’abord dire ce que je suis. D’abord voir ce que je vis. Nommer, nommer, nommer… Par trois fois enchanter le monde de ma présence, afin d’appeler la sagesse éternelle en moi. Suivre une voie juste. Que ma demande soit en accord avec ce que je suis véritablement… Au coeur, au creux de l’être qui aspire à une vie bien remplie.

Commencez par attirer l’attention. Dites qui vous êtes… « Entends-moi ! Moi, Witto Laïloken, je t’appelle. Ouvre moi la porte. Ecarte le voile qui nous sépare, afin que tu entendes ce que je dis, ce que je vis. Ecoute mon appel. Entends moi ! »

Une prière démarre par un appel, une ouverture. On frappe à la porte du divin afin qu’il nous réponde, qu’il nous permette de passer le seuil . Qu’il nous entende…

Il peut être utile de montrer une vigueur tranquille et sereine. Montrer son envie, son désir, par un ton, une voix ferme. Il ne s’agit pas de commander à… Mais plutôt d’attirer l’attention… Pourquoi l’autre monde dans sa globalité se pencherait-il sur mon sort ? Est-ce que je sais demander, appeler, afin d’être entendu et écouter ? Je crois que d’une certaine manière, il y a à convaincre… Il y a à mettre de la force dans sa parole, dans ses mots, afin qu’ils résonnent, qu’ils vibrent en tout ce qui est. Que chaque arbre, chaque être, soit ébranlé par ces sons venant du plus profond de notre être… Que chaque lettre soit comme un feu ardent. Qu’elles marquent à tout jamais l’éternité de notre volonté…

Une adresse

Un être, une force, une énergie… Un Dieu, une déesse, les esprits de la nature. Le petit peuple qui parcourt bois et bosquets. Les gardiens d’une maison, d’un jardin, d’un royaume…
Une prière est un message. Et pour qu’un message soit bien reçu, il faut que le destinataire soit parfaitement identifié.
Mais comment identifie t’on un être, un esprit, une déesse, dont la forme peut être changeante ? Dont l’image ne peut être fixée ?
Tout simplement par ses attributs :
« Lugus au long bras, polytechnicien, soleil de l’ouest, gardien des voyageurs et des chercheurs de vérité, je t’appelle… »
Ceci est un exemple. Laissez faire l’inspiration. Ne cherchez pas à coller à une quelconque exactitude historique. Créez un lien, une relation avec ce que vous appelez. Que ceci vienne de vos tripes, de votre coeur. Que tout votre être soit partie prenante dans cet appel. Que le monde soit témoin, que l’univers s’arrête lorsque vos mots résonnent dans le ciel ou au creux de la terre.
Cette démarche commence obligatoirement, bien sûr, par l’étude de ce que l’on sait d’une divinité. Ceci est un point de départ. Un ancrage pour notre mental afin de démarrer sur des bases concrètes, solides, rassurantes pour lui. Mais cette base doit être avant tout un tremplin à l’inspiration. Faites vous confiance…

Ce que je veux, ce que j’offre…

Enfin, la dernière partie de la prière, c’est la demande… Que souhaitez-vous ? Pourquoi contacter cette divinité ? Que voulez vous ?

« Lugus, apporte moi l’inspiration et la connaissance… »

C’est certainement la partie de la prière la plus évidente pour tous… Il ne faut pas hésiter à demander, à solliciter. Nous n’avons pas à nous comporter avec le divin comme avec le monde profane. Le divin peut entendre et exaucer nos prières sans relâche… L’important en la matière est de garder la raison, et faire preuve de bon sens… Si notre demande n’aboutie pas à plusieurs reprises, c’est qu’il y a peut-être quelque chose à revoir, à changer dans cette demande. Peut-être qu’elle ne colle pas avec qui nous sommes, avec ce qu’il nous est possible d’acquérir… Peut-être également qu’il nous faut observer des réponses qui nous parviennent de manière parfois peu évidente…

Offrez… Sachez donner…

Lorsque vous demandez quelque chose, sachez montrer votre reconnaissance en offrant… Offrez avant d’avoir un quelconque résultat… D’ailleurs, votre prière peut ne pas avoir comme objectif de demander, mais simplement de remercier, de faire acte de gratitude…

L’offrande en ce cas peut-être « gratuite ». L’objectif étant de donner, de se séparer d’un peu de ce que nous possédons pour alimenter la roue du destin, et la faire tourner un peu plus dans notre sens…

Sortez dans les bois, levez les mains au ciel, et prenez part à la roue du monde. Demandez. Osez vous imaginer. Osez vous projeter dans une autre vie… Soyez-en sûr, les prières sincères sont à tous les coups exaucées…

A très vite au détour d’un sentier,

Witto Laïloken

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Druidisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *