Pratiques chamaniques

Pratiques chamaniques

Une voie de l’ovate

L’ovate, dans la tradition Celtique est le guérisseur. Celui qui lit la trame du monde, et intervient sur celle-ci… Il est un intermédiaire entre ce monde, et l’autre monde (où résident les ancêtres, les esprits… ). Il peut voyager dans le monde des esprits, et en ramener des informations. Se laisser inspirer par le souffle de l’Awen, afin de rectifier une situation, rendre souple ce qui est rigide, fluidifier ce qui stagne, et rendre droit ce qui est tordu. Il intervient sur les déséquilibres de toutes sortes. Au niveau de l’environnement, des Hommes et des évènements…

Il peut intervenir directement auprès de lieux ou de personnes, par le rituel. Avec l’aide de différents éléments et objets de pouvoirs, il fait appel à ses guides ou alliés, en voyageant dans l’autre monde afin d’apporter une solution aux problèmes rencontrés.

Les grandes interventions dans ce domaine sont les extractions d’énergies ou d’influences néfastes, et les recouvrements d’âme ou de “pouvoir”… Je vous parle plus en détail de ces techniques dans la page “soins” du site…

Ici, je souhaitais vous présenter 3 outils à la disposition de l’ovate, pour vous aider à retrouver un équilibre, et pacifier les énergies perturbatrices. Ces outils ont une portée initiatiques fortes, et permettent l’autonomisation individuelle, afin de découvrir nos propres solutions aux problèmes rencontrés. Vous vous laissez ainsi guidé, tout en évoluant dans un environnement rassurant, aidant dans votre démarche personnelle.

Ces trois outils essentiels sont :

  • La cérémonie du Chaudron
  • L’incubation
  • La médecine de la roue

La cérémonie du chaudron

Le chaudron est une hutte de sudation. Une cérémonie que l’on retrouve sous plusieurs formes, avec différents noms atour de la planète. Ici, le chaudron trouve sa place dans la tradition celtique.

La présence du feu et de l’eau (qui, selon la tradition, sont les forces que l’on retrouve à l’origine, et à la fin des temps) font de cette cérémonie un vecteur puissant de transformation. Posés sur la terre, embrassés par la vapeur chaude, l’occasion nous est donné de laisser ce qui doit être abandonner, et de se nourrir de la force de guérison puissante de la hutte.

C’est une invitation à grandir, à se comprendre un peu plus, à abandonner, à trouver la force…

La disposition de la hutte forme une sorte de mandala. En pénétrant dans la hutte, nous retournons au centre, au cœur, lieu de tous les possibles, de toutes les guérisons.

A l’est, le soleil levant se présente à la porte. Il élimine de la hutte les obscurités, et toutes les forces qui pourraient nous être contraires. Au sud, un feu brûle. Il chauffera les pierres des Vosges, qui recevront nos intentions, souhaits et espoirs. A l’ouest, coule la rivière. De cette rivière sera puisée l’eau, versée sur les pierres chaudes a coeur de la hutte. L’eau se devient vapeur, et transforme la hutte en creuset alchimique. A parti de là, tout devient possible. Au nord, se trouve la terre, la montagne qui veille sur les participants.

Un premier travail s’effectue auprès du feu. Partage, échange… Les intentions naissent, ou s’expriment dans le silence des gestes, dans une offrande, ou dans la pierre déposée au centre du cercle.

Lorsque les pierres sont prêtes, il est alors temps d’entrer dans la hutte… Et de vivre les 4 “portes” de la cérémonie. A chaque porte, des pierres sont apportées dans la hutte, et à chaque fois, un travail particulier est abordé… A partir de l’entrée dans la hutte, l’Awen fait son œuvre, et le voyage commence…

L’incubation

L’incubation est une pratique d’introspection majeure. Elle est un moyen de découvrir les sagesses cachées au plus profond de nous.

Pendant plusieurs jours (généralement 3) , dans une hutte, sans manger ni boire, l’incubation nous invite à nous couper du monde extérieur, pour entrer pleinement dans notre intériorité.

Ainsi, il y a plusieurs type d’incubations possible. D’abord, celle qui va nous permettre de voir plus clair en nous. Il va être question d’invoquer, de prier, et de se mettre en condition pour obtenir une vision. Une vision afin d’avoir une meilleure compréhension de quoi faire dans nos vies. Sommes nous appeler à une tâche particulière ? Quelle direction prendre ? Quels choix faire ?

Suivant un protocole ritualisé, accompagné du jeûne, l’incubation permet prendre un temps totalement dédié à soi, et sa dimension intérieure. Laisser émerger une vision, une inspiration, qui nous guidera ensuite dans nos vies.

D’autres formes d’incubation consistent à laisser émerger en soi des enseignements donnés par les esprits et autres guides, nous permettant d’acquérir une meilleure compréhension des techniques utilisées notamment par l’ovate. C’est un moyen puissant de faire venir à soi, d’invoquer l’Awen, et avancer sur son chemin.

Pour cette dernière pratique, il est conseillé d’avoir réalisé au préalable plusieurs incubations.

La médecine de la roue

Dans le Druidisme, nous célébrons la roue de l’année. Celle-ci est marquée par les fêtes traditionnelles : Samonios, Imbolc, Beltaine, Lughnasad, les solstices et équinoxes. Ces célébrations sont positionnées sur une roue, qui représente la totalité de la temporalité vécue par chacun et chacune.

De la saison sombre, nous passons à la saison claire, dans un cycle, et une alternance permanente des opposés.

De la même manière que nous traversons les saisons de l’année, au cours de nos vies, nous cheminons à travers différentes phases, différentes énergies, et couleurs.

La roue nous permet de retrouver l’équilibre là ou il y a déséquilibre, et remettre de l’ordre là où il y a désordre.

Par la roue Celtique, nous retrouvons des forces oubliées, et redevenons pleinement nous-même.

Équilibrer nos êtres et énergies est quelque chose de fondamental pour cheminer sereinement et avec force dans nos vies.

Le roue nous permet ainsi d’intégrer des énergies manquantes, libérer celle qui sont présentes en abondance en nous, et rééquilibrer celle qui sont en déséquilibre, remettre en ordre les désordres, et refaire circuler ce qui est stagnant.

C’est une invitation à faire circuler la vie de manière joyeuse dans notre quotidien et à retrouver la sagesse de l’équilibre.

3 pratiques essentielles

Les trois pratiques décrites ci-dessus peuvent nous accompagner régulièrement au cours de notre vie afin de marcher un chemin plein de sagesse.

Elles sont une structure solide qui nous permet d’avancer sereinement quelles que soient les évènements qui se présentent à nous dans nos vies.

Ces moments sont proposés à la fois en groupe et en individuel, selon les besoins, et envies de chacun.

Pour vivre ces moments riches de sens, inscrivez-vous à la newsletter. Ainsi, vous serez tenu au courant des prochaines activités que je propose. N’hésitez-pas également à me contacter pour tout question particulière.

Je vous souhaite un chemin plein de joie et d’harmonie.

A bientôt,

Cédric Guitton (Witto Laïloken)