Feux

P1180196

 

Omniprésent, tu t’élèves vers le ciel,
Tes ailes jaunes tourbillonnent et s’envolent
La terre les tient, le vent les emportent
Papillon éphémère, tu marques de ta présence, profondément.
Chaud et rapide, violent et beau.
Souffle de vie, douloureux quand trop présent.
De poussière nous redevenons cendres,
Offertes aux vents, nourrissant les arbres naissants.
Un feu dans le coeur, un feu dans le corps,
Tu unis autant que tu détruits.
Feu des amants qui s’envolent en chantant.

Witto
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Accueil, Druidisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Feux

  1. Il semblerait que l’Awen soit passé par là, insufflant poésie et profondeur à ces paroles inspirées!
    J’aime beaucoup 🙂
    Fayria

  2. greenyavanna dit :

    Feu volant, feu follet,
    Feu follant les mots,
    Feu dévorant l’âme,
    Apaisé par les flots,
    A inspiré l’ovate,
    Qui cachait un barde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *