C’est le Printemps, Alban Eilir, Ostara…

Alban Eilir, Ostara…

« Creuser la terre, et y déposer ses souhaits, ses espoirs.

Creuser la terre et y allumer le feu de la passion.

Creuser la terre, et y verser l’eau de vie. »

Sur une terre d’or, habitée par un peuple de l’eau, des paroles ont été prononcées. Paroles d’or venant du coeur et du ventre… Besoin de dire, de crier, de chanter…

Des paroles illuminées par le soleil qui allait se coucher. Echange et partage… Fruits, hydromel et petits gâteaux délicats. Légèreté sur le palais qui adoucit les coeurs et illumine les obscurités.

Des graines d’étoiles ont été posées sur la terre. Ayons confiance en la mère qui saura quand les faire germer. Espoirs, visions, destinées…

La nature se réveille à l’annonce de la promesse d’un lendemain plus doux. Au loin, des chevreuils aboient. Des bourdons s’élancent de fleurs en fleurs… De petites primevères déjà habitées par lutins et fées déploient leurs couleurs enchantées…

Après un long sommeil, la nature se réveille. Son chant nous ensorcelle, nous emmène vers d’autres cieux… Attention à ne pas trop se laisser emporter, au risque de ne jamais trouver le chemin du retour…

La lumière s’impose dans le ciel. Bien que la fraîcheur de l’hiver soit encore présente parfois, la chaleur ira en grandissant à partir de maintenant…

Naissance et renouveau. Lumière de la terre… Elle ouvre doucement les yeux après un long hiver… Le rêveur doit se réveiller, s’étirer, puis se mettre en mouvement, commencer à marcher.

Les eaux coulent, les coeurs s’ouvrent, les âmes se préparent à recevoir la lumière céleste… Splendeurs de la vie. Magie de ce qui est à portée de nos mains. S’ouvrir à cela, s’émerveiller. Garder le regard pétillant, et plein de joie, malgré les grands froids qui nous traversent parfois. Voilà l’esprit du printemps…

Soyez béni en ce moment de l’année enchantée. Que vos espoirs germent dans une terre fertile, et qu’ils se transforment en joie, amour et partage. Qu’ils grandissent, fleurissent, et deviennent un nouveau support pour grandir encore, encore, et encore… Jusqu’à épuiser la ronde des temps.

Avec sincérité.
Witto Laïloken

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *