Apprendre à conter, à dire…

Aujourd’hui, je veux parler du « Dire », de l' »offrir »… Depuis la nuit des temps, depuis que les Hommes se réunissent autour du feu, il est question du Dire. Depuis la nuit des temps, il est question de raconter, de transmettre…

IMGP2452Depuis quelques générations pourtant, ce fil dans certaines familles c’est perdu. La corde s’est rompue, le seau est tombé au fond du puits. Bien des veillées se sont faites dans le silence et la solitude… La soif, d’année en année s’est faite sentir… Les âmes se sont desséchées, sclérosées…

Néanmoins, l’âme ne peut jamais vraiment mourir. Seulement s’endormir… Et c’est alors que l’on découvre, aujourd’hui, de plus en plus de ces héritiers du silence se mettant à vouloir dire, raconter. Courageux, ils ont plongé dans le puits, afin d’y retrouver le seau, et lui fixer à nouveau sa corde. Plonger dans le puits, y retrouver la source et permettre aux âmes ayant soif des mémoires du monde, de s’y abreuver à nouveau.

P1200166A la suite de ces explorateurs d’Histoires, je vais tenter de mettre mes pas dans les leurs, afin de pouvoir, à mon tour, transmettre, dire et raconter. Une navigation dans le monde intérieur, une traversée avec comme destination l’imaginaire. Je suis héritier d’une longue tradition du silence, mais des mots résonnent dans la nuit… Je ne sais pas d’où vient ce besoin, cette envie de raconter. Mais c’est comme si une urgence se faisait sentir de partager ce qui se passe en mon coeur. Alors ces quelques pages de blog me serviront à partager mes découvertes, rencontres et lectures sur cette voie qui reste pour moi, encore largement à défricher…

Le déclic c’est fait lors d’un stage d’initiation au conte animé par Serge Laly dans le département des Vosges. Lors de ce stage, j’ai conté pour la première fois. Et ça à été la révélation. Il s’agissait de tirer une histoire au sort, de s’en imprégner, et de la retransmettre à nos camarades. Cela à été pour moi l’occasion d’une véritable plongée dans l’univers du Mahabharata dont était extraite l’histoire que je devais conter. Je voyais les images. L’histoire se déroulait devant moi, et je n’avais qu’à décrire les scènes, me laisser aller… J’ai ressenti la magie de ce qui se passait, et j’ai été pris…

Après le stage, j’avoue avoir été noyé par la masse colossale des contes et légendes présentes dans nos pagus, et je ne savais plus très bien par où commencer. Alors au petit bonheur la chance, j’ai ouvert 2/3 livres d’une médiathèque, et leur ai proposé de conter de temps en temps chez eux, ce qu’ils ont gentiment accepté…

contes2Je vais démarrer mon histoire à partir de ce moment là, et partager avec vous un petit peu des mythes et légendes de nos pagus. Je ferais également quelques digressions pour vous proposer quelques réflexions sur l’imaginaire, le »folklore », et la pensée de nos aïeux qui est quelques fois bel et bien magique.

Si vous contez, et avez quelque expérience, ou bien si vous êtes débutant dans ce domaine et souhaitez laisser un commentaire afin de partager vos débuts, et ce qui vous donne envie de dire, n’ hésitez pas 🙂

A bientôt,

Witto

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Accueil, Druidisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Apprendre à conter, à dire…

  1. Errico dit :

    Ce sera un plaisir d’entendre cette voix qui passe et qui s’attarde avant de suivre son chemin au gré du vent qui la porte. Elle rencontre alors les cœurs ouverts à sa magie.
    Mais combien il est difficile de lui laisser libre cours quand tout l’a bridé !
    Merci à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *