Ancêtres

Les ancêtres dans la peau

Mémoire des Hommes
Souffle des origines.
Nés des mondes du dessous,
La nuit comme berceau infini.

Sang qui coule dans les veines,
Comme l’eau coule dans les ruisseaux.

Terre foulée, parcourue, défendue et cultivée,
Humble sur le sol, noir, rouge et parfumé.

Une lignée, un fil, une continuité…
Cultiver un souvenir, une sagesse, quelques pensées…

IMG_0912

Les ancêtres, la mémoire est honorée. Il n’y a point de Druidisme si nos aïeux ne sont pas rappelés…
Ancêtres du sol, du sang, et de la lignée…
Personne n’arrive de nulle part. Nous sommes constitués d’abord, par ceux qui nous ont fait…

Le sang, parce que nous avons une lignée de parents, qui se suivent comme des perles sur un fil. Se souvenir pour ne pas rompre le lien. Entretenir la mémoire des Hommes en allant voir les anciens, récolter les vieilles histoires, et continuer les vieilles traditions. Une tribu, une famille, un clan, se sentir appartenir à quelque chose de plus vaste, de plus grand… Une appartenance concrète, bien présente, une continuité d’êtres, avec chacun leurs histoires, leurs souffrances, et leurs bonheurs. Cela est riche, mais dans un monde individualisé, comme le nôtre, cela demande de la sueur, et parfois d’être hors du monde, hors du temps… Il n’y a pas si longtemps, l’héritage consistait en un mode de vie, des valeurs, un métier. Aujourd’hui, il implique avocats et huissiers… A chaque génération, tout est à recommencer. Ce qui jadis survivait même à la mort se perd aujourd’hui lorsque partent les anciens… Les langues, les coutumes, la fierté d’être ce que l’on est… Tout ceci se perd dans les fumées de l’oubli. Aujourd’hui, pour exister, plutôt que de se rappeler, c’est sur l’autre que l’on essai de cracher… Et en attendant, se meurt ce qui reste de sens, ce qui reste de vrai… Ancêtres du sang, parce que c’est ce qui, dans nos tripes, nous fait…IMG_0888Le sol, parce que sous nos pas existe une histoire, un rêve fait par d’autres Hommes, parfois bien différents de nous. Même lorsque je ne viens pas du pays qui m’accueille, j’honore ceux qui ici, ont travaillés la terre, faits et élevés des enfants, sont mort pour défendre leur tribu, leur pagus, leur patrie. Honorer les ancêtres du sol pour me rappeler que je ne suis qu’un passant, et qu’après moi, d’autres passeront à leur tour… J’honore les ancêtres du sol, parce qu’ils ont fait vivre des mythes, des légendes, des manières de faire, et d’appréhender le quotidien. Le pagus à ses vallons, ses collines et ses montagnes. Les Hommes passés par là leur ont donné de la vie, selon leur propre conception du monde. La sagesse veut, peut-être, que l’on entende ces échos pas si lointains… Le monde dans lequel nous évoluons à été décrit et apprécié par les yeux du coeur de ceux qui ici, ont construit leur foyer… Dans une société où le sol, l’environnement, la nature n’est plus vue que par la « loi » de l’offre et de la demande, cela exige de concevoir le monde avec autre chose que son compte en banque . S’attacher à un bout de lieu, sans ambition, sans volonté d’expansion, peut-être que cela aussi peut mener vers un peu de bonheur… Un bonheur du quotidien, du fait, simplement, d’être attaché à sa terre,  d’en tomber amoureux, de prendre soin d’elle, et d’être attentionné… Le bonheur du paysan, celui d’avant, qui parcourait à pied ses champs… Un bonheur immense qui nous fait voir que l’on fait partie d’un tout. Un tout bien plus vaste, plus grand, sous les étoiles, à l’ombre des arbres, au bord d’une rivière. S’arrêter, et voir la terre avec nos yeux propres… Pas d’abstraction, pas d’imaginaire sur-gonflé par un universalisme fantasmé… Il n’y a pas d’ailleurs plus vrai que cet « ici », qui, lorsqu’on l’aime, nous laisse les mains et les genoux salis…

IMGP3350La lignée par référence sacrée à ce qui, avant moi, a existé. Lignée des Druides reconstituée parce que grâce à eux la flamme, aujourd’hui peut encore brûler.
En référence également aux Druides antiques, bien que le fil ait été rompu, car l’âge d’or mythique est essentiel à une continuité mystique. L’âge du mythe, ainsi, peut être actualisé… Honorer la lignée, afin de se prémunir de l’arrogance de croire que c’est par nous que l’on sait… Non ! D’autres on vu, senti, écrit et commenté. Avant nous, d’autres on pensé le monde… Personne ne se fait tout seul, c’est une légende, qui fait insulte aux nains et aux licornes… L’auto-proclamation d’être quoi que ce soit n’a que l’odeur de la vanité, la texture de la pourriture de celui qui cherche à s’approprier pour lui tout seul, un monde qui est fait des Hommes qui l’ont précédé… Je suis Druide parce que d’autres m’ont dit que je pouvais l’être, et pas parce que seul, je l’ai décidé. Je suis Druide, parce qu’avec d’autres, j’ai partagé un sentier parfois étroit et humide, parfois lumineux et réconfortant. Je suis Druide parce que je ne suis pas seul, et parce que d’autres on la volonté de suivre des pas… En avançant sur un chemin, nous avons une double responsabilité. Celle de ceux qui vont suivre, afin de les aider, si possible, lorsque menace les ronces et l’ abîme. Et celle de se souvenir, et d’entretenir la mémoire de ce qui à été… Une continuité, voilà ce que nous sommes. Rien de plus, rien de moins. Pas de quoi tirer arrogance et vanité, Pas de quoi avoir honte, ou grimacer…

Witto

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Accueil, Druidisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Ancêtres

  1. Site dit :

    Le druidisme permet de retrouver le sens du sacre, dans la nature, dans nos Dieux, dans nos actes. Il donne l’Awen, le souffle de l’inspiration qui porte les ames et les coeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *